• Events
SEE ALL
Oct 15
Talk
A Celebration of Marguerite Duras The Center for Fiction 15 Lafayette Avenue Brooklyn, NY, USA
Oct
16
18
Happening
Music & Technology | Water Drums installation GEORGIA INSTITUTE OF TECHNOLOGY, COLLEGE OF DESIGN, STUBBINS GALLERY: 245 4TH ST NW
Oct
16
27
Film Series
Films & VR at the Chicago Intal Film Festival Chicago International Film Festival AMC River East 21 322 E Illinois St., Chicago

Les Moocs, Moins Révolutionnaires Qu’attendu ?

Suite à près de deux ans d’évolutions continues, la « révolution » des MOOCs semble entrer dans une phase de ralentissement aux Etats-Unis.

Le Sénateur Darell Steinberg et président de la chambre sénatoriale de Californie a ainsi choisi de reporter son projet de loi visant à astreindre les universités publiques californiennes à allouer des crédits aux étudiants ayant réussi un MOOC. Les universités s’étant engagées à étendre leur propre offre de cours en ligne, le Sénateur estime qu’il n’y a plus d’urgence à imposer une telle mesure aux universités. Ce recul, dans ce qui aurait constitué un grand pas vers la reconnaissance d’une équivalence entre MOOCs et cours en ligne classiques, montre que l’opposition à une telle évolution demeure forte, tant de la part des acteurs politiques, administratifs que du corps enseignant.

De même, les propositions de certaines universités permettant aux étudiants ayant réussi un MOOC de le valider en crédits universitaires ont suscité peu d’intérêt à ce jour. Ainsi, aucun étudiant n’aurait demandé à bénéficier de l’offre de l’Université d’état du Colorado visant à allouer des crédits universitaires aux étudiants ayant réussi le MOOC en Science informatique de la plateforme Udacity. Le Council for Adult and Experiential Learning (institution qui aide les étudiants suivant des parcours universitaires non traditionnels à valider leurs acquis) n’aurait  pour sa part reçu aucune demande de validation des certificats de MOOCs en crédits universitaires.

Bien que leurs efforts visant à intégrer les MOOCs dans le système traditionnel d’enseignement supérieur n’ont pu se concrétiser à ce jour, les plateformes de MOOCs telles que Coursera, edX et Udacity continuent de se développer en offrant de nouveaux cours et en s’adjoignant de nouveaux partenaires. Afin de ne pas rester en marge du système d’enseignement supérieur, ces plateformes proposent désormais des produits et services semblables à ceux offerts par les entreprises de cours en ligne traditionnelles telles que Blackboard ou Pearson. Sans délaisser les MOOCs, Coursera se positionne ainsi également comme fournisseur de « cours en ligne classiques » : la plateforme accueille les cours en ligne de 10 universités publiques contre le versement d’une indemnité de « développement » (3000 USD) et une cotisation des étudiants inscrits.

Au vu de ces évolutions récentes, de nombreux analystes considèrent que, faute d’être révolutionnaires, les MOOCs tendraient pour l’heure à offrir de nouveaux services en appui aux innovations technologiques d’ores et déjà utilisées par les universités.

A l’heure où le corps professoral se fait de plus en plus pressant pour être davantage intégré aux choix stratégiques des universités concernant les cours en ligne,  Harvard University, après Stanford University et le Massachusetts Institute of Technology l’an dernier, vient de nommer un Vice-Provost en charge de ces questions.

 

Sources :

http://chronicle.com/article/MOOCs-May-Not-Be-So-Disruptive/140965/

http://www.insidehighered.com/news/2013/09/17/harvard-u-appoints-first-vice-provost-advances-learning

MORE IN HIGHER EDUCATION